Un rêve d’Italie – La collection du marquis de Campana

L’exposition présente la collection d’objets d’art antiques (étrusques, romains et grecs) issue des fouilles archéologiques réalisées en Italie au milieu du XIXe siècle. Comme son père et son grand père avant lui, le marquis de Campana était directeur du mont-de-piété à Rome. Une fonction qui lui permit de constituer une importante collection. Cette dernière fut saisie par l’État pontifical puis mise en vente et dispersée dans plusieurs es pays dont la Russie et la France. Ce qui enrichi les collections du Musée du Louvre à Paris et du musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg sous Napoléon III et Alexandre II.

Lexposition se déroule au Louvre du 7 novembre 2018 au 18 février 2019.

Louis-Philippe et Versailles

Cette exposition nous rappelle l’importance du roi Louis-Philippe dans la restauration du Château de Versailles. Ce sont essentiellement des tableaux réalisés par les artistes de l’époque Restauration qui relatent toute l’histoire de France.

L’exposition se déroule au château de Versailles, du 6 octobre 2018 au 3 février 2019.

Le Hameau de la Reine, Versailles

Nous vous recommandons vivement la visite exclusivement guidée du Hameau de la Reine dont la restauration vient d’être achevée. Par contre, le mobilier est celui de l’Impératrice Marie-Louise. Ainsi, ne pas voir les objets qui entouraient la Reine Marie-Antoinette peut sembler déroutant.

Nous avons préféré la laiterie a conservé son caractère authentique.

 

L’art du pastel de Degas à Redon

Les expositions de pastellistes sont assez rares. C’est pour cela que nous avons aimé cette exposition de Degas à Redon qui mélange des oeuvres de peintres de moindre importance tels que Iwill, Bouchor, Ménard…  essentiellement des collections du Petit Palais.

Du 15 septembre 2017 au 08 avril 2018 au Petit Palais.

Les Hollandais à Paris, 1789 – 1914

L’exposition révèle l’importance pour les peintres hollandais de séjourner à Paris pour être reconnu. Il était essentiel pour les artistes d’être au centre du foisonnement culturel qu’offrait la capitale, première ville où il y avait des expositions. Au Pays-Bas le marché était essentiellement un marché de commande dans la grande tradition des XVIIe et XVIIIe siècles. Tandis qu’à Paris, les tableaux étaient exposés dans des galeries par des marchands, à l’exemple de Nadar en 1874.

Du 06 février au 13 mai 2018 au Petit Palais.