Par qui faire établir l’expertise

Elle doit être rédigée par un expert “dont l’expérience dans une discipline donnée soit telle qu’il fasse autorité dans son domaine et dans le contexte des connaissances existantes, qu’il pratique couramment le marché de l’art ou exerce une profession directement en rapport avec celui-ci et qu’il puisse justifier tant d’une formation approfondie que d’une expérience importante dans sa ou ses spécialités” (article 2 du Code de déontologie de la F.N.E.A.).

Le titre d’expert étant encore libre, la Fédération Nationale des Experts d’Art, qui a soumis son Code de déontologie aux pouvoirs publics, met en garde les assurés contre les experts “en tout” (prétendant connaître les meubles anciens, l’argenterie, les tableaux, les tapis, les bijoux, etc., etc.).

Dans le cadre d’une expertise d’assurance, pour ne pas avoir de nouveaux déboires au cas où l’assureur viendrait à contester une expertise trop optimiste, complaisante, mal ou trop peu décrite par manque de compétence, et en attendant une réglementation qui dotera cette profession d’un véritable statut, il est donc vivement conseillé à toute personne désirant faire établir une expertise de s’adresser aux experts de la Fédération Nationale des Experts d’Art, aux experts près la Cour d’Appel ou aux assesseurs près les Douanes.

L’assureur peut conseiller son client sur le choix d’un expert, mais ce choix n’engage pas toujours la compagnie à accepter par la suite les expertises de celui qu’elle aura recommandé. Parfois est conseillé un expert qui rétrocède un pourcentage des honoraires perçus sur le client envoyé par le cabinet d’assurances (méthode ignorée de l’assuré, seulement possible aux experts non agréés n’adhérant à aucun Code de déontologie).

Après ces précautions, l’expert agréé choisi par l’assuré fait appel, si besoin est, à des spécialistes. Il centralise dans son rapport toutes les expertises afin d’éviter à l’assuré, dans la mesure du possible, le déplacement et les rapports de nombreux experts. La qualité et la quantité de ses renseignements seront des preuves pour l’assuré vis-à-vis de l’assureur. Ils permettront la diffusion de données précises aux professionnels du marché de l’art et aux responsables de la répression contre le vol.

Bertrand Wemaere en tant qu’ expert agréé comme membre de la Compagnie Nationale des Experts (affiliée à la F.N.E.A) depuis 1977, a réalisé plus de 2300 rapports d’expertise de partage, d’assurance et de litiges divers.